L’offshoring au Maroc
 Le concept de l’offshore réussit bien à l’économie marocaine.

L’offshoring s’impose comme une réponse évidente. Le concept étant de faire exécuter le travail par des pôles de compétence recrutée dans des pays où elle reviendrait moins chère, en terme de charges. Fort justement, le Maroc présente de fortes potentialités dans ces deux aspects. Le pays possède les compétences requises pour les tenants des travaux à assurer et la politique fiscale portant sur la rémunération des employés reste attractive. Et mis à part le fait que le français y est parlé, le Maroc déploie encore d’autres atouts que les investisseurs n’ont pas manqué de noter. En effet, le pays figure à la liste des « Peer group ». Ce dernier inclut les destinations de délocalisation les plus avantageuses, étant donné leur proximité, par rapport à l’Europe et les États-Unis. D’un autre côté, le Maroc séduit avec la force de l’évidence les donneurs d’ordre, par la stabilité économique et politique qui lui est connue. En termes d’économie en particulier, l’univers marocain constitue un tremplin à larges opportunités.

Le pays dispose des infrastructures nécessaires pour promouvoir les activités des donneurs d’ordre, mais ce qu’il y a de plus intéressant dans le cas de l’offshoring au Maroc, c’est que ce dernier en profite réellement pleinement. Le développement de l’offshore impacte doublement sur l’économie marocaine. D’un côté, le nombre d’emplois créés par la spécialité ne cesse de croître. De l’autre, la connaissance de cette opportunité joue comme une motivation de plus aux efforts du pays de se mettre à niveau. La construction d’infrastructures supplémentaires est pensée, en vue de se constituer une image encore plus valorisante, par rapport aux prospecteurs. Cela ne peut qu’être d’abord favorable aux indigènes.

Conscient qu’il possède de véritables aimants, pour attirer les investisseurs, le marché marocain de l’offshore n’est pas non plus parti pour dormir sur ses lauriers. Afin de fournir des prestations encore plus performantes, les initiatives locales ont pris le parti de formaliser le secteur. La création d’un cycle d’étude dédié à la préparation aux métiers de l’offshore en est la preuve. C’est dire à quel point l’offshoring touche profondément le secteur de la production dans ce pays de la Méditerranée. Dans le sens positif du terme. Avec l’offshore, le Maroc ne tire pas que des avantages économiques et partants, sociaux. Il a su dompter toutes les opportunités offertes par cette manne, ayant eu l’intelligence d’en faire un moteur indéniable de développement.

Dernière mise à jour : ( 29-05-2012 )