Bon moral des chefs d’entreprises

Des perspectives favorables quant à l’évolution de la production pour les mois de février, mars et avril

Bon comportement de la production industrielle en janvier 2008. Cette activité a connu en ce mois une amélioration par rapport au mois précédent.


C’est ce qui ressort de la dernière enquête mensuelle de conjoncture industrielle réalisée par Bank Al-Maghrib auprès des chefs d’entreprises. Le taux de réponse de cette enquête est de 71,4% (nombre d’entreprises ayant répondu à l’enquête rapporté au nombre d’entreprise de l’échantillon).

En effet, 57% des réponses font ressortir un développement de l’activité par rapport au mois précédent contre 16% qui ont enregistré une baisse, soit un solde d’opinion* de 41%. Cette tendance haussière a concerné tous les secteurs, particulièrement les industries chimiques et para- chimiques et les industries électriques et électroniques.

Par ailleurs, le taux d’utilisation des capacités de production s’est situé autour de 77%. Ce taux a atteint 84% dans les industries électriques et électroniques, 81% dans les industries chimiques et para- chimiques, 72% dans les industries du textile et du cuir, 71% dans les industries agro-alimentaires et 69% dans les industries mécaniques et métallurgiques.

Les résultats de l’enquête font état également de la progression des ventes globales d’un mois à l’autre, en liaison avec l’amélioration des livraisons locales. Cette tendance haussière a été observée au niveau de tous les secteurs, particulièrement les industries électriques et électroniques et les industries chimiques et para- chimiques.

Quant à l’évolution de la production durant les trois prochains mois, les pronostics de BAM sont favorables. « Cet optimisme est exprimé par les opérateurs de tous les secteurs, en particulier, ceux des industries chimiques et para- chimiques, les industries agro- alimentaires et les industries du textile et du cuir ».

A court terme, les prévisions demeurent globalement favorables, à la faveur de la bonne orientation des ventes locales et étrangères, particulièrement dans les industries mécaniques et métallurgiques et les industries chimiques et para- chimiques.

Il ressort aussi de l’enquête de BAM que le niveau des stocks de produits finis demeure dans l’ensemble légèrement supérieur à la normale.

S’agissant des entrées de commandes globales, elles ont progressé par rapport au mois précédent suite à l’amélioration des flux des commandes dans l’ensemble des branches d’activité, particulièrement dans les industries chimiques et para- chimiques.

Les prix des produits finis sont restés, quant à eux, orientés à la hausse dans tous les secteurs d’activité, en particulier dans les industries électriques et électroniques et les industries agro-alimentaires. Hormis, les industries électriques et électroniques, où ils resteront stables par rapport au mois précédent, une hausse des prix est prévue pour les trois prochains mois.

Enfin, le niveau actuel des commandes globales est jugé dans l’ensemble supérieur à la normale. « Cette situation couvre un niveau quasi-normal pour les industries agro-alimentaires, un niveau inférieur à la normale pour les industries mécaniques et métallurgiques et les industries du textile et du cuir, et un niveau supérieur à la normale pour les autres secteurs ».


* Les résultats de l’enquête sont synthétisés sous la forme de soldes d’opinion représentant, pour un indicateur donné, la différence entre le pourcentage de réponses ‘‘Hausse’’ ou ‘‘Supérieur à la Normale’’ et le pourcentage de réponses ‘‘Baisse’’ ou ’’Inférieur à la Normale’’.

A titre d’exemple, un solde d’opinion de 20 relatif à la production industrielle signifie que le pourcentage d’entreprises indiquant une amélioration de leur production est supérieur de 20 points à celui des entreprises indiquant une baisse. Il ne doit pas être interprété comme une augmentation de 20% de la production industrielle.

Source : L'OPINION DU 27 fevrier 2008

Voir nos Packs                           Commandez Maintenant