Les Russes s’intéressent au marché marocain
En tourisme, le marché de la Russie et des pays de l’Est a connu la plus forte progression en 2007 avec une hausse de 52 % par rapport à l’année 2006.

 

En 2007, ce sont les Russes et les habitants des pays de l’Est qui se sont intéressés le plus au tourisme marocain.
Avec une hausse de 52 % par rapport à l’année 2006, le nombre de touristes en provenance de cette région du monde a atteint les 85.000 en 2007. Et c’est ce nouveau marché qui a connu la plus forte progression. En effet, les marchés prioritaires ont enregistré une hausse de 12 %, passant de 2,761 millions de touristes à 3,1 millions de touristes lors de l’exercice précédent.  Et ce sont les Britanniques qui sont venus en masse pour passer leurs vacances au Maroc avec une hausse de 27%, atteignant ainsi les 337.000 touristes. Sur le palmarès du taux de progression des pays émetteurs, les Espagnols arrivent en seconde place avec une augmentation de 17 %, suivis de près par les Hollandais avec 16 %. En quatrième place, il y a les Italiens avec une performance de 13 %, loin donc des Belges avec 10 %. Les Français arrivent à l’avant dernière place avec une progression de 8 %. Et ce sont les Allemands qui occupent le dernier rang avec une hausse de 5 %. Rappelons que le Maroc a accueilli en 2007 plus de 7,45 millions de touristes, soit une hausse de 13%, une progression qui a généré plus de 59 milliards de dirhams de recette, avec 12% par rapport à l’année précédente.
Les établissements d’hébergement touristique classés ont enregistré 16,9 millions de nuitées en 2007, soit une progression de 3% par rapport à l’année 2006. Cette hausse concerne notamment les nuitées des non-résidents, qui ont atteint plus de 13,7 millions, soit une progression de 3%. Les résidents, quant à eux, ont totalisé 3,2 millions de nuitées, en hausse de 7%. Pour sa part, la capacité d’accueil a atteint 143.000 lits en 2007, enregistrant une progression de 7% par rapport à 2006. La progression des nuitées bénéficie, à des degrés différents, à la majorité des destinations touristiques du Royaume, à l’exception de Ouarzazate avec une chute de 3% et Agadir qui connaît une certaine stabilité à ce niveau. D’autres villes marocaines ont affiché des résultats remarquables, comme c’est le cas pour Casablanca  qui a connu une hausse de 9 % par rapport à l’année dernière, ainsi que Fès avec une hausse de 8 %, Rabat avec une progression de 5%, Marrakech avec une augmentation de 5% et Tanger avec une amélioration de 3%.


Source : Aujourd'hui Le Maroc   du 20-2-2008

Voir nos packs                                       Commandez Maintenant